L'investissement locatif en 4 points

Investir dans l’immobilier reste un placement des plus sûrs pour compléter ses revenus et se constituer un patrimoine pérenne. Découvrez nos conseils avant de vous lancer dans l’investissement immobilier locatif.
  • Accueil
  • L'investissement locatif en 4 points

Vous voulez construire un patrimoine et sécuriser votre avenir ?

Vous avez raison ! Vous allez acheter un bien durable amené à prendre de la valeur au fil du temps, vous encaisserez des loyers qui viendront arrondir vos revenus, vous pourrez bénéficier d’avantages fiscaux et vous profiterez d’un rendement locatif moyen de 3,5 à 9 %.

 

SE POSER LES BONNES QUESTIONS

Pour bien préparer votre projet, commencez par vous poser les bonnes questions : comptez- vous percevoir un revenu supplémentaire sous forme de loyers ? Souhaitez-vous habiter dans le logement d’ici quelques années pour en faire votre future résidence principale ? Allez-vous le revendre pour encaisser une plus-value ? Envisagez-vous d’y loger vos enfants une fois grands ?

C’est en fonction des réponses à ces questions que vous définirez vos objectifs, lesquels conditionneront l’emplacement et le logement. Si vous y voyez un futur logement secondaire, vous le sélectionnerez comme s’il s’agissait de votre résidence principale. Vous pourrez, par exemple, investir dans une ville prisée du littoral. Si vous misez sur les loyers et la rentabilité, vous opterez pour un quartier à forte demande locative. Louer à un étudiant impose de choisir une ville qui possède un pôle universitaire.

 

CHERCHER UN EMPLACEMENT STRATÉGIQUE

Pour bien choisir votre investissement locatif, faites comme si c’était vous qui alliez y habiter et choisissez l’appartement ou la maison « coup de cœur ». Vous opterez pour un quartier agréable à vivre, bien desservi et proches des commerces. 

Si vous investissez dans une grande surface ou dans une maison, votre locataire sera une famille. Pensez donc à la proximité des crèches et des écoles. Si vous louez à un étudiant, vous opterez soit pour un bien proche du campus, soit pour un appartement en centre-ville mais relié aux pôles universitaires par les transports en commun.

 

VIDE OU MEUBLÉ ?

La location vide est moins rentable mais elle offre une meilleure sécurité quant à la perception des loyers, le turn-over des locataires étant moins élevé. La location meublée, quant à elle, induit des changements de locataires plus fréquents et des frais annexes plus lourds. Cela est compensé par des loyers plus importants que ceux de la location vide.

 

Bon à savoir : vous pouvez accroître votre rentabilité en optant pour de la location meublée courte durée via des plateformes en ligne de location courte durée (Airbnb, Homelidays, …). Pour atteindre un gain intéressant, il faut que le logement soit loué 85 % du temps, taux d’occupation maximal prévu sur une plate-forme de ce type. Cependant, il est nécessaire de maintenir une rigueur vis-à-vis des administrations (déclarations des locataires et des revenus).

 

CALCUL DE LA RENTABILITÉ NETTE

La rentabilité nette est calculée par rapport au prix d’acquisition en tenant compte des frais liés à l’entretien, de la gestion du bien immobilier et des impôts.

 

Taux de rentabilité brut = ([Loyer Mensuel x 12] / Prix d’acquisition total du bien) x 100

Capacité d'emprunt
icon : Capacité d'emprunt
Capacité d'emprunt
Frais d’acquisition immobilière
icon : Frais d’acquisition immobilière
Frais d’acquisition immobilière